Annexe I : Définitions, explications. Exos en bas de page
Posons les postulats de départ !
- C'est quoi une cadence d'accords ?
- C'est une suite d'accords, ou si tu préfères un enchaînement d'accords qui correspond à un standard.
- Plus simplement cette suite d'accords correspond à un moule dans lequel on aurait formaté tout plein de chanson ou morceaux de musique, comme par exemple le flamenco, ou le blues.
- N'importe quels accords ?
- Non.
- La cadence est une forme d'enchaînement très précise selon son type.
- En clair des p'tits malins se sont amusés à mettre des accords bout à bout, et l'histoire veut que certains enchaînement soient devenus des standards.
- Tes cadences elles ressemblent à quoi ?
- Les cadences sont écrites sous forme de succession de chiffres romains, comme dans cet exemple :
- Exemple de cadence standard : l'anatole
Exemple de cadence standard : l'anatole
Tempo note noire = 60
I VI II V
- A quoi ils correspondent ces chiffres ?
- Ce sont les degrés, c.à.d. la position des accords (ou leur numéros) dans une tonalité donnée. Dans mon exemple :
Le degré I c'est l'accord de tonalité.
=> Par exemple C
Le degré VI c'est l'accord n°6 dans cette tonalité.
=> Ici : Am
Le degré II c'est l'accord n°2 dans cette tonalité.
=> Ici : Dm
Le degré V c'est l'accord n°5 dans cette tonalité.
=> Ici : G
- Pour retrouver les numéros des accords, compte sur tes petits doigts potelés.
- Dans cet exemple :
I = C (Do) ; II = D (Ré) ; III = E (Mi) ; IV = F (Fa) ; V = G (Sol) ; VI = A (La) ; VII = B (Si)
N.B. : Si tu bloques sur la compréhension de la chose je t'invites à te ressourcer grâce à ce cours sur la construction des accords d'une tonalité.
- Donc les cadences ne donnent jamais le nom des accords ?
- Non.
- Elles te donnent la position relative des accords (...on parle de degrés et l'on note cela en chiffre Romain: I, II, III, IV, V, etc.), c.à.d. les uns par rapport aux autres, par rapport à la tonalité de départ.
- Est-ce qu'elles précisent si l'accord est mineur ou majeur ?
- Oui.
- Elles peuvent même préciser les embellissement...
- Mais attention, ce n'est pas obligatoire. Par convention lorsque l'on est dans une tonalité sans accident harmonique, on peut ne pas préciser ce qui est évident pour cette tonalité. Là aussi je te renvoie à tes chères études sur le chapitre III : Construction des accords d'une tonalité.
- Et elles viennent d'où ces cadences ?
- Elles ont été définies au cours de l'histoire de la musique. Beaucoup ont été utilisées par les compositeurs classiques, d'autres plus récentes ont été mises à jour avec les apports culturels des différentes régions du monde.
- J'ai le droit de les utiliser ?
- Oui.
- Il n'y a pas de droits d'auteur sur les connaissances théoriques. Du moins pour le moment. Parce qu'avec les requins qui tournent à toujours essayer de gratter de la tune là où y'en a pas, y'aura p't'être un p'tit malin pour déposer les droits sur le "La mineur" ou que sais-je encore.
Les Bizenessmen et autres diplomés du commerce, sont capables de tout et surtout du pire... Comme les imbéciles.
- Bon, et à quoi elles ressemblent alors ces cadences ?
- Je t'invite à aller piocher dans la machine à calculer les cadences.
- Avec un peu de chance tu devrais trouver ton bonheur.

CSS Valide !